envoyer un email
Plan du site
Historique des modifications
Rerchercher sur le site
Excursions
5 septembre 2004 - MELLE (Deux-Sèvres)
75e excursion annuelle

Trajet

Guéret
La Souterraine
32 km
Bellac
73 km
Confolens
109,5 km
Charroux
134,5 km
Civray
145,5 km
Melle
181,5 km

Melle

Chef-lieu de canton - 4000 habitants

La ville de Melle est bâtie sur un promontoire rocheux délimité à l'ouest par la Béronne et au sud-est par son petit affluent, le Pinier, qui se rejoignent au sud-ouest de l'agglomération. Elle se situe au centre du plateau mellois, qui s'étend sur une quarantaine de kilomètres du nord au sud et d'ouest en est. Ce dernier constitue une terre de transition entre les plaines de Niort, de Saintonge et du haut Poitou. Ce plateau de 150 à 200 mètres d'altitude est formé d'une mince couverture de calcaire dur du jurassique moyen reposant sur un socle de roches anciennes ; c'est ce calcaire jurassique qui a été mis en œuvre dans les constructions de Melle.

La plus ancienne implantation humaine scientifiquement attestée à ce jour à Melle remonte aux Ier et IIe siècles (dépotoir), et IIe et IVe siècles (sépultures et habitations). Il est possible que, dès cette époque, les filons argentifères aient été exploités.

 

10 h - Les mines d'argent

Le minerai exploité (galène argentifère) se présentait sous forme de géodes contenues dans un calcaire très dur. La teneur très faible en argent (0,3 à 2%) explique pourquoi au VIIe siècle ce minerai est essentiellement exploité pour le plomb. Au IXe siècle et jusqu'à la fin du Xe siècle l'atelier de Melle fait partie des dix ateliers maintenus en activité par Charles-le-Chauve (édit de Pîtres, 864).

 

11 h 30 - Promenade le long du Chemin de la découverte (lavoir de Loubaud, arboretum) pour nous rendre à ...

L'église Saint-Hilaire

Le premier document mentionnant l'église Saint-Hilaire se rapporte au don qu'en fait, en 1080, Maingot, seigneur de Melle, à l'abbaye bénédictine de Saint-Jean-d'Angély ; d'autres textes, de 1086 et 1088, évoquent les moines de Saint-Hilaire et leur “ hospital ”. L'édifice actuel est construit au cours du XIIe siècle, à Ventrée de Melle, sur le chemin des pèlerins venant de Celles-sur-Belle. Le monastère, sans doute édifié au sud de l'église, fut détruit durant les guerres de Religion ; quant à la priorale, elle était en partie ruinée en 1679, avant que des travaux n'y fussent entrepris. Au XVIIe siècle, six moines résidaient dans le monastère restauré, qui fut abandonné ensuite au cours du XVIIIe siècle. D'importants travaux de restauration, furent effectués par Segrétain, à la demande de Mérimée, à partir de 1840.

L'église de compose d'une nef aux collatéraux sensiblement de même hauteur que le vaisseau central, tous couverts d'une voûte en berceau brisé sur doubleaux, puis d'un transept, également couvert en berceau, sur lequel se greffent deux absidioles orientées, et enfin d'un choeur à déambulatoire et chapelles rayonnantes.

Elle est inscrite par l'UNESCO au Patrimoine mondial de l'Humanité.

 

13 h - Déjeuner au restaurant Les Glycines

15 h - Quelques pas en ville (hôtel de Ménoc, XVIe, rues anciennes) pour nous rendre à

L'église Saint-Savinien

L'église Saint-Savinien, construite en deux campagnes — nef d'abord, puis transept et chevet — entre 1050 et 1150, a remplacé une chapelle castrale mentionnée dès 1035 dans le cartulaire de l'abbaye de Saint-Jean-d'Angély. Cette église ne fut jamais paroissiale, mais servit de succursale à celle de Saint-Hilaire au XVIIe et XVIIIe siècles. Transformée de 1801 à 1927 en prison, elle fit l'objet d'importants travaux de réfection à partir des années 1930 ; elle abrite aujourd'hui des activités culturelles. La nef unique charpentée précède un transept voûté en berceau, initialement pourvu de deux absidioles orientées, dont ne subsiste que celle du nord, l'absidiole sud ayant disparu lors des guerres de Religion. Le choeur, également voûté en berceau, est formé d'une travée droite et d'une abside coiffée d'un cul de four.

 

16 h - Parcours sur le Chemin de la découverte (lavoir de Villiers, arboretum départemental) et nous arrivons à...

L'église Saint-Pierre

L'église Saint-Pierre a été édifiée durant le premier quart du XIIe siècle, près de la voie empruntée par les pèlerins en provenance de Saint-Maixent, à l'emplacement d'un oratoire, appartenant à l'abbaye bénédictine de Saint-Maixent, signalé dès 950. Le prieuré, cité en 1132 et probablement édifié au nord de l'église, fut détruit durant les guerres de Religion, qui endommagèrent également l'église. Laissée dans un état d'abandon durant de longues années, cette dernière fit l'objet d'importants travaux de restauration dans la seconde moitié du XIXe siècle. En outre, la facture des chapiteaux des baies et des contreforts-colonnes du clocher, dont la face a été reconstruite vers 1892, atteste une reprise du bâtiment au cours du XVe siècle.

 

17 h - Départ de Melle, arrêt à Châteauroux pour nous désaltérer.

Arrivée à Guéret vers 20 h 30.

 

Les textes ont été rédigés à partir de la plaquette :
Melle (Deux-Sèvres)

Image du Patrimoine, 1993
Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de France

ist Adderall ein verschreibungspflichtiges Medikament cialis online kaufen Ohio State medical Center Arbeitsplätze viagra schweiz finden Sie einen Arzt united healthcare
haut
Copyright © 2005-2016 - Société des Sciences naturelles, archéologiques et historiques de la Creuse - Tous droits réservés.
8, avenue Fayolle - 23000 Guéret. Tél : 05 87 63 00 12 (le mercredi de 14h à 17h). Email : contact@ssnah23.org